Le shiatsu s’adapte aux besoins de la maman … et de son bébé !

La grossesse est une période bien spécifique qui exige une pratique du shiatsu adaptée. En effet, il doit répondre à la fois aux besoins de la maman et du bébé.

Pendant la grossesse, le shiatsu va nourrir l’énergie de la mère pour favoriser le développement du bébé tout en la soulageant de nombreux désagréments (nausées, vomissements, constipation, douleurs lombaires, jambes lourdes, hémorroïdes,…).

En fin de grossesse, au contraire, le shiatsu favorisera la descente de l’énergie pour faciliter l’accouchement.

Après l’accouchement, il aidera la jeune mère à retrouver son équilibre physique et émotionnel, et peut même favoriser la lactation pour celles qui souhaitent allaiter.

shiatsu femme enceinte modif

 

Le shiatsu s’adapte aussi aux changements du corps

Assez vite, une femme enceinte ne peut plus s’allonger sur le ventre. Le shiatsu doit donc être adapté et le travail du dos et des jambes se fera allongé sur le côté. Le praticien peut s’aider de coussins pour soutenir les différentes parties du corps de la future maman et faire en sorte que la position soit la plus confortable possible.
Si la position allongée est trop inconfortable, le shiatsu peut aussi se pratiquer assis.